Register Form

Please fill up the form below:

FGSA : Fonds de Garantie du Secteur Avicole.

L’une des recommandations principales du  Plan Stratégique de Relance de l’Aviculture (PSRA) validé en août 2011, est la mise en place d’un fonds de garantie afin de faciliter l’accès des opérateurs avicoles aux crédits bancaires susceptibles d’améliorer leur professionnalisation et leur compétitivité de manière durable. Ainsi, le Programme d’Appui à la Production Avicole Nationale (PAPAN) a mis en place en 2012 le Fonds de Garantie du Secteur Avicole (FGSA).

I- PRESENTATION DU FONDS DE GARANTIE DU SECTEUR AVICOLE

1. Objectif global du Fonds de Garantie du Secteur Avicole (FGSA)

L’objectif global du FGSA est de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire en protéines animales.

La mise en œuvre de ce Fonds permet de promouvoir :

  • l’accès des aviculteurs et leurs Organisations Professionnelles (OP) aux crédits bancaires.
  • le partenariat entre le secteur avicole et le système bancaire financier national et international pour la création de richesse et la lutte contre la pauvreté ;

les activités de production, de transformation et de commercialisation des produits avicoles.

2. Caractéristiques du FGSA

Le FGSA est une ligne de crédit constituée dans le Fonds d’Aide à la Production Avicole Nationale (FAPAN). Il devrait être approvisionné progressivement pour atteindre le montant global de 7,5 milliards FCFA au bout des dix ans, soit sur la période de 2012 à 2021.

Les crédits octroyés dans le cadre du FGSA ont une valeur comprise entre 1 000 000 et 50 000 000 F CFA.

Le taux d’intérêt est de 12% TTC supporté par :

  • le bénéficiaire à hauteur de 8% TTC ;
  • le Fonds d’Aide à la Production Avicole Nationale (FAPAN) à hauteur de 4% TTC.

La durée maximale de ces crédits ne pourra excéder soixante (60) mois, y compris la période de différée.

3. Les bénéficiaires

Les bénéficiaires sont les jeunes, les hommes et les femmes aviculteurs au sens strict du terme, leurs Organisations Professionnelles et accessoirement, dans les conditions précises, les industriels non éleveur ne détenant pas d’élevage autre que les reproducteurs.

II. BILAN PARTIEL DE MISE EN ŒUVRE DU FGSA

Le jeudi 19 décembre 2013, le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH) et la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE)  ont signé la première convention de partenariat dans le cadre du FGSA.

1. Financement de projets

Au cours de l’année 2014, douze (12) projets ont été financés pour un montant global de 102 907 233 F CFA. Le premier crédit a été mis en place le 14 avril 2014 et le dernier le 21 août 2014. Le Fonds de Garantie dispose d’un montant actuel de  100.000.000 F CFA. Ce qui représente un appui de 200.000.000 F CFA aux éleveurs.

2. Etat des remboursements

En date du 1er juillet 2016, le montant des échéances échues est de 103 546 933 F CFA dont 66 600 238 F CFA ont été honorés, soit un taux de 64,32 %. Quant aux impayés par rapport aux échéances échues à cette même date, ils se chiffrent à la somme de 36 946 695 F CFA.

Deux opérateurs ont totalement achevé le remboursement de leurs crédits.

III. PERSPECTIVES

ST-PAPAN

Le ST-PAPAN a enregistré 185 dossiers  de demande d’éligibilité au FGSA et plus de 600 demandeurs d’information depuis  le lancement de cette activité. Au regard de l’engouement que suscite ce projet, le ST-PAPAN recherche d’autres partenaires afin d’augmenter l’enveloppe du financement et d’améliorer le fonctionnement du FGSA.